Aperçu des projets

Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel

Pérenniser les activités pastorales dans tous les pays de la région - PRAPS

(Crédit photo : AFD)

Dans tous les pays de la région sahélienne, le pastoralisme est une activité importante : les pasteurs et les agro-pasteurs représentent des millions de personnes. Dans ce contexte, le « Projet Régional d’Appui au Pastoralisme au Sahel » cible ces populations, en particulier les plus vulnérables, les jeunes et les femmes en premier lieu, avec l’objectif d’améliorer et de pérenniser leurs moyens de subsistance. Il devrait bénéficier directement à plus de 2 millions de personnes, comprenant au moins 30% de femmes, dont les moyens de subsistance dépendent principalement des activités pastorales. Les bénéficiaires secondaires seront les fournisseurs publics et privés de services à l’élevage, notamment les organisations professionnelles, et les vétérinaires, ainsi que les institutions nationales et régionales concernées.

Améliorer les moyens de subsistance de plus de 2 millions de personnes

Sur le terrain, le projet se déclinera en cinq composantes à savoir, la santé animale, la gestion des ressources naturelles, l’accès au marché, la gestion des crises pastorales et le soutien aux institutions. Pour la première, le projet se concentre sur la diminution de la prévalence de deux maladies animales identifiées comme prioritaires, la peste des petits ruminants et la péripneumonie contagieuse bovine. Pour la gestion des ressources naturelles, il s’agit d’accroitre la superficie sur laquelle des pratiques de gestion durable des terres sont adoptées. De la même manière, la distance moyenne entre les points d’eau fonctionnels accessibles aux pasteurs et aux agro-pasteurs sera réduite. Pour faciliter l’accès au marché, le projet aidera à construire de nouveaux marchés ou à réhabiliter les anciens. En cas de crise pastorale, le délai nécessaire pour atteindre 50% des bénéficiaires ciblés sera réduit.

Réalisations effectuées du 01 janvier au 30 juin 2019:

  • Modernisation des infrastructures et le renforcement des services vétérinaires: 23 parcs de vaccination ont été réceptionnés sur 31 prévus en 2019 et 8 bâtiments ont été construits ou réhabilités sur 18. Les travaux ont démarré pour 9 autres bâtiments des services vétérinaires dans la zone Mali-Sud. Démarrage du processus d’installation d’une unité tests des services vétérinaires privés de proximités.
  • Appui à la surveillance et au contrôle harmonisé des maladies prioritaires et des médicaments vétérinaires : réalisation du bilan et des activités d’incitation à la vaccination contre la PPR (pseudopolyarthrite rhizomélique) qui a touché 9 communes dans la région de Koulikoro, 12 communes dans la région de Kayes.
  • Sécurisation des ressources naturelles et leur usage : réception des travaux de 630 km de pare-feu autour des zones de pâturages dans les localités de Bankass, Douentza, Youwarou (région de Mopti), Gao, Ansongo (région de Gao) et Niono (région de Ségou)
  • Gestion durable des infrastructures d’accès à l’eau : réalisation de 4 forages sur 22 prévus dans les gites d’étape de Diakoro, Boundoubougou, Séguindara, Togofobali, Djounko, Monepebougou, Menamba 2, Togual Missidi, Sama et dans les périmètres pastoraux de Dendendji et Rangabé , de Sissa, Belkoye, Kroum, Soubala, Goudoum et dans les périmètres pastoraux de P17, Timbossossotane, Tatakarate, Haroun, Bentia, Anderamboucane et Amal-Amal.
  • Développement des infrastructures et des systèmes d’information : 12 marchés à bétail ont été réceptionnés sur 18 prévus pour 2019. Aussi, le démarrage effectif des travaux des sept marchés restants.
  • Renforcement des organisations pastorales et inter professionnelles et facilitation du commerce : la réalisation de l’accompagnement des groupements de femmes sur la technique de fabrication de la viande séchée qui a touché 41 personnes dont 24 et femmes et 15 jeunes des membres des 11 kiosques et de kit de lait. Aussi, la réalisation de l’appui pour accompagnement des centres de services de Kayes et Koury qui a touché 89 personnes. La formation des bouchers sur les techniques de découpe et de gestion de la viande dans le cadre du PRAPS-MALI. La formation a touché 43 personnes.
  • Renforcement de la prise en compte du pastoralisme dans le SAP : réalisation de la formation et sensibilisation de 10 commissions locales et communales SAP élargies aux organisations pastorales dans les localités de : Nara, Kolokani, Banamba, Mopti, Djenné, Bandiagara, Bankass.
  • Renforcement des capacités d’intervention en situation de crise pastorale : la réception de 9 magasins d’aliment bétail sur 10 prévus en 2019 dans le Mali Nord Est dans les localités de : Lerneb, Zouera, Goundam, N’Dakki, Boya, Ansongo, Intillit, Tessit, Tin-Essako, INEKAR.

 

Banque Mondiale

 

Burkina FasoMaliMauritanieNigerTchad

Secteurs d'intervention

Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire
Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire

Mis en oeuvre par

Banque mondiale

Calendrier

2015-2021

Montant

201 M€

Une sélection d'autres projets