L'Alliance Sahel

Insécurité chronique, montée en puissance des extrémismes, manque de perspectives économiques, faible accès à l’éducation, à l’emploi et aux services essentiels tels que l’eau et l’électricité, les pays du Sahel, Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad, sont confrontés à de multiples défis. Le changement climatique fragilise encore davantage toute la région. Face à cette situation instable et fragile, une réaction adaptée et rapidement efficace sur le terrain s’imposait. Une réponse prenant en compte les défis sécuritaires et capable d’assurer un développement durable de la région.

La réponse à ce double défi sécuritaire et de développement est venue des partenaires au développement et des grandes organisations internationales. En juillet 2017, la France, l’Allemagne et l’Union Européenne ont annoncé le lancement de l’Alliance Sahel. Ils ont rapidement été rejoints par la Banque mondiale, la Banque africaine de développement et le Programme des Nations Unies pour le développement. Plus récemment, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni et le Luxembourg ont annoncé leur adhésion.

Afin d’apporter une réponse adaptée, ambitieuse et efficace aux défis rencontrés par les pays membres du G5 Sahel, les membres de l’Alliance Sahel ont choisi de guider leur action selon quatre principes clés : un ciblage de leur action sur des secteurs prioritaires, une redevabilité entre partenaires sur des objectifs partagés, de nouveaux modes d’action innovants et plus flexibles et un engagement particulier dans les zones vulnérables et fragiles.

Premier principe, les projets sont ciblés sur six secteurs prioritaires, «éducation et emploi des jeunes», «agriculture, développement rural, sécurité alimentaire», «énergie et climat», «gouvernance», «décentralisation et services de base» et «sécurité intérieure». Les relations entre les partenaires et les pays membres du G5 Sahel sont basées sur une approche de redevabilité réciproque. Les objectifs à atteindre sont définis, mesurés et partagés par tous les partenaires. Ensuite, pour accélérer leur mise en œuvre comme leur efficacité, les projets adoptent de nouveaux modes d’action, à travers des modes de financements innovants, plus flexibles et une diversification des acteurs les mettant en œuvre (ONG, collectivités locales, secteur privé). Enfin, les zones les plus vulnérables et fragiles font l’objet d’une attention particulière.

Ces principes visent à accroître la coordination entre partenaires et à accélérer la mise en œuvre de l’aide et des projets, tout en répondant aux besoins exprimés par les pays bénéficiaires et le Secrétariat du G5 Sahel. L’Alliance Sahel entend aider les pays sahéliens à restaurer les bases de sociétés stables en faveur d’un développement et d’une paix durables au Sahel.

En février 2018, l’Alliance a annoncé la concrétisation de ces objectifs à travers la mise en œuvre d’ici 2022 de plus de 500 projets pour un montant global de 7,5 Milliards d’euros.

 

Projets en cours sur le total
de projets programmés à l’horizon 2022

 

Financements versés au 1er janvier 2018
sur le total des engagements

 

Répartition du total des engagements par secteur

Les secteurs d'intervention

Avec l'objectif d’apporter une réponse efficace et structurée aux défis auxquels font face les pays sahéliens, les membres de l’Alliance Sahel ont choisi de concentrer leurs efforts dans six secteurs prioritaires, en accord avec les priorités de développement établies par les pays du G5 Sahel. Centrés sur un ou plusieurs de ces derniers, les projets de l’Alliance Sahel ont pour objectif d'avoir un impact rapide sur les populations.

  • Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire
    Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire

    Au Sahel, deux habitants sur trois vivent de l’agriculture et de l’élevage. Pourtant, avec de faibles rendements et la perte de plus du tiers des récoltes chaque année, l’insécurité alimentaire est élevée, une situation aggravée par le changement climatique. Développer une agriculture durable, résistante au climat et susceptible de réduire la pauvreté et la malnutrition est une priorité pour l’Alliance Sahel.

    En savoir plus
  • Décentralisation et services de base
    Décentralisation et services de base

    Au Sahel, l’accès à l’eau potable, aux soins de santé primaire ou à la protection sociale reste limité notamment en dehors des grandes villes. La région est également marquée par un taux de mortalité infantile élevé. Le rapprochement des administrations de leurs citoyens passe par la décentralisation, grâce au transfert de la gestion budgétaire au niveau des collectivités locales. L’Alliance Sahel s’engage à renforcer les besoins des collectivités locales en termes d’offres en services de base.

    En savoir plus
  • Education et emploi des jeunes
    Education et emploi des jeunes

    La natalité reste forte dans les pays du G5 Sahel alors que l’espérance de vie augmente. Créer des opportunités économiques pour les populations et avant tout pour les plus jeunes est une priorité de l’Alliance Sahel. Cela passe par un accès à l’enseignement et aux opportunités d’emplois plus généralisé d’ici 2022.

    En savoir plus
  • Énergie et climat
    Énergie et climat

    Le taux d’électrification dans l’ensemble des pays du G5 Sahel est d’environ 20%. Un taux quatre fois inférieur à la moyenne mondiale et deux fois inférieur à la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne. L’action publique et l’innovation peuvent contribuer à réduire cet écart. La région bénéficiant d’un fort ensoleillement, l’Alliance Sahel entend augmenter le nombre de personnes ayant accès à une électricité fiable, abordable et renouvelable d’ici 2022.

    En savoir plus
  • Gouvernance
    Gouvernance

    Les pays membres du G5 Sahel sont confrontés à un déficit de gouvernance institutionnelle, territoriale et financière. Les citoyens réclament plus de justice et souhaitent participer davantage à la vie démocratique de leur pays. Du fait des lenteurs administratives, de la corruption et de la faible redistribution des ressources, les citoyens ont peu confiance en leur gouvernement. Renforcer le contrat social dans les pays membres du G5 Sahel est un objectif de l’Alliance Sahel d’ici 2022.

    En savoir plus
  • Sécurité intérieure
    Sécurité intérieure

    La multiplication des menaces transfrontalières au Sahel (terrorisme, trafics, crime organisé), pèse sur les forces de sécurité intérieure et la justice qui manquent de moyens humains, financiers et matériels. L’Alliance Sahel intervient également pour établir une relation de confiance entre les forces de sécurité et les citoyens.

    En savoir plus

Les membres

  • France, Agence française de développement (AFD)

    France, Agence française de développement (AFD)

    Institution financière publique et solidaire, l’AFD est l’acteur central de la politique de développement française. Elle est engagée sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans nos territoires d’Outre-mer ainsi que dans les pays en développement et les pays émergents, en conformité avec les objectifs de développement durable (ODD) et les priorités de l’action extérieure de la France. Présents dans 109 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD accompagne aujourd’hui plus de 3500 projets de développement.

    afd.fr

  • Allemagne, Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement  (BMZ)

    Allemagne, Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

    Chargé de la politique allemande en matière de développement, le Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement négocie avec près de 80 pays en matière de coopération bilatérale. Il travaille également avec les organisations internationales dans l’élaboration de la coopération multilatérale. L’Agenda 2030 pour le développement durable adopté par les Nations unies constitue le cadre international de la politique de développement de l’Allemagne. Le BMZ se focalise particulièrement sur la création de meilleures opportunités dans les pays d’origine des réfugiés et s’attache à œuvrer vers la sécurité alimentaire mondiale, le développement économique durable et l’action mondiale pour le climat.

    bmz.de

  • Union Européenne

    Union Européenne

    Les États membres de l’Union européenne ont décidé de mettre graduellement en commun leur savoir-faire, leurs ressources et leur destin. Ensemble, ils ont construit une zone de stabilité, de démocratie et de développement durable tout en préservant leur diversité culturelle, la tolérance et les libertés individuelles. L’Union européenne tient à partager ses réalisations et ses valeurs avec les pays et les peuples au-delà de ses frontières.

    ec.europa.eu/europeaid

  • Banque mondiale

    Banque mondiale

    Composé de 189 Etats membres, de collaborateurs originaires de plus de 170 pays et de plus de 130 antennes à travers le monde, le Groupe de la Banque mondiale est l’une des principales sources de financement et d’expertise pour les pays en développement. Sa mission s’articule autour de deux objectifs ambitieux mais réalisables : mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici 2030 et promouvoir une prospérité partagée.

    banquemondiale.org

  • Banque Africaine de Développement

    Banque Africaine de Développement

    Le Groupe Banque africaine de développement est constitué de trois entités juridiquement indépendantes mais partageant un objectif commun, la Banque africaine de développement, le Fonds africain de développement et le Fonds spécial du Nigeria. Elle compte 80 actionnaires, dont 54 États africains et 26 non africains. En 2015, le président Akinwumi Adesina a assigné au Groupe cinq priorités stratégiques: Éclairer l’Afrique et l’alimenter en énergie, nourrir l’Afrique, industrialiser l’Afrique, intégrer l’Afrique et améliorer la qualité de vie des populations en Afrique. Cette institution financière lutte contre la pauvreté et promeut une croissance économique durable. À la fin 2017, le Groupe avait approuvé un total cumulé de 145,55 milliards de dollars américains au profit de 5 528 investissements dans des projets.

    afdb.org

  • Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

    Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD)

    Le PNUD forge des partenariats à tous les niveaux de la société pour aider à construire des nations résilientes, afin de mener à bien une croissance qui améliore la qualité de vie de chacun. Présent dans plus de 170 pays et territoires, il offre une perspective mondiale et des connaissances locales au service des peuples et des nations.

    undp.org

  • Italie, Coopération Italienne au Développement (CID)

    Italie, Coopération Italienne au Développement (CID)

    La Coopération Italienne au Développement est organisée par la loi de réforme 125/2014 sur trois piliers : le Ministère des Affaires Étrangères et du Développement International – Direction Générale pour la Coopération au Développement, qui élabore les stratégies et lignes directrices et remplit une fonction de contrôle et de surveillance; l’Agence Italienne pour la Coopération au Développement (AICS), qui met en œuvre les politiques de développement selon des critères d’efficacité économique, d’unité et de transparence; et l’institution financière de développement, «Cassa Depositi e Prestiti».

    esteri.it/mae
    aics.gov.it
    en.cdp.it

  • Espagne, Agence Espagnole pour la Coopération Internationale au Développement (AECID)

    Espagne, Agence Espagnole pour la Coopération Internationale au Développement (AECID)

    L’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement est depuis 1988 l’organisme de gestion de la politique espagnole de coopération internationale au développement, avec pour but de lutter contre la pauvreté et promouvoir un développement humain durable. AECID, ensemble avec ses partenaires, travaille dans plus de 30 pays à travers son réseau, constitué de bureaux techniques de coopération, de centres culturels et de centres de formation. L’Agence est rattachée au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération et parmi ses instruments se trouvent la coopération technique, économique et financière, l’assistance humanitaire et l’éducation pour le développement durable et la sensibilisation sociale.

    aecid.es

  • Royaume-Uni, Department for International Development (DFID)

    Royaume-Uni, Department for International Development (DFID)

    Le Department for International Development du Royaume-Uni a pour objectif premier de lutter contre l’extrême pauvreté. Son action vise à lutter contre les défis mondiaux de notre époque, notamment la pauvreté et les maladies, les migrations massives, l’insécurité et les conflits. Son travail consiste à construire un monde plus sûr et plus prospère pour les habitants des pays en développement et du Royaume-Uni.

    gov.uk/dfid

  • Luxembourg, Ministère des Affaires étrangères et européennes

    Luxembourg, Ministère des Affaires étrangères et européennes

    Le Ministère des Affaires étrangères et européennes coordonne l’action extérieure du Luxembourg et s’efforce de promouvoir une approche cohérente en matière de diplomatie, de défense, de développement et d’immigration tout en appuyant les intérêts luxembourgeois à l’étranger. Partie intégrante de la politique étrangère du Luxembourg, la coopération au développement se place résolument au service de l’éradication de la pauvreté, notamment dans les pays les moins avancés.

    maee.gouvernement.lu

Les partenaires sahéliens

  • Mauritanie

    Mauritanie

    Situé en Afrique de l’Ouest, la Mauritanie s’étend sur une superficie d’un million de km² pour une population estimée à 4,3 millions d’habitants. C’est le quatrième pays le moins densément peuplé d’Afrique, avec une densité de 3,9 personnes au kilomètre carré. Il est dirigé depuis 2008 par Mohamed Ould Abdel Aziz. La capitale de la Mauritanie est Nouakchott.
    Entre 2003 et 2015, la croissance du pays est ressortie en moyenne à 5,5 %, bénéficiant de la hausse historique des cours internationaux des produits de base. Les recettes florissantes tirées du secteur de l’extraction ont été le principal moteur de cette croissance économique dynamique. En moyenne, le secteur extractif a représenté 25 % du PIB et 82 % des exportations.
    En Mauritanie, l’Alliance Sahel concentre son action dans la région des Hodh et dans le secteur de l’énergie et du climat.

    Source : France Diplomatie, Banque mondiale

  • Mali

    Mali

    Le Mali est un pays sahélien enclavé d’une superficie de 1,2 million de km² pour une population de 18 millions d’habitants en 2016. À l’issue de l’élection présidentielle de 2013, Ibrahim Boubacar Keïta est élu président de la République. La croissance économique est supérieure à 5% par an depuis 2014. L‘économie malienne repose principalement sur le secteur minier et le secteur agricole. La capitale du Mali est Bamako.
    Les régions sahéliennes du nord représentent les deux tiers du territoire et un dixième de la population est principalement installé le long du fleuve Niger. La majorité de la population vit en zone rurale.
    Au Mali, l’Alliance Sahel concentre son action dans la région de Konna dans les secteurs de l’éducation et l’emploi des jeunes et de l’énergie.

    Source: France Diplomatie

  • Burkina Faso

    Burkina Faso

    Le Burkina Faso est un pays sahélien d’une superficie de 273 187 km² pour une population estimée autour de 20 millions d’habitants. Le président Roch Marc Christian Kaboré a été élu en décembre 2015. Après deux années de ralentissement en 2014 et 2015, la croissance burkinabè s’est redressée en 2016 (+5,4%) et les perspectives restent favorables en 2017. L’économie du pays est fortement dominée par l’agriculture qui emploie près de 80% de la population active. Le coton est la culture de rente la plus importante, même si l’or est devenu le principal revenu du pays ces dernières années. La capitale du Burkina Faso est Ouagadougou.
    Au Burkina Faso, l’Alliance Sahel concentre son action dans les secteurs de l’énergie, de l’accès à l’eau et de la sécurité intérieure.

    Source : Direction générale du Trésor français, France Diplomatie

  • Niger

    Niger

    Le Niger est un pays enclavé et semi-désertique d’une superficie de 1,3 million de km² pour une population de 21,5 millions d’habitants en 2017. Le Président Mahamadou Issoufou dirige le pays depuis mars 2011 et a été réélu en février 2016. La croissance économique du Niger a été d’environ 5% en 2017. Son économie repose sur l’agriculture et sur l’exploitation des ressources minières, notamment du pétrole et de l’uranium, ce dernier représentant deux tiers des exportations. La capitale du Niger est Niamey.
    Au Niger, l’Alliance Sahel concentre son action dans les régions du nord Tillabéri et ouest de Tahoua.

    Source : Direction générale du Trésor français, France Diplomatie, Banque Mondiale

  • Tchad

    Tchad

    Situé au cœur de l’Afrique centrale, le Tchad s’étend sur une superficie de 1,3 million de km² pour une population estimée à 14,5 millions d’habitants. Il est dirigé depuis 1990 par Idriss Deby Itno, qui a été réélu Président de la République pour la cinquième fois en avril 2016. La capitale du Tchad est N’Djamena.
    L’économie tchadienne est largement dépendante de la production de pétrole qui a permis au pays de connaître une période de croissance rapide jusqu’en 2014 (taux de croissance annuel moyen de 13,7 %). L’économie tchadienne repose principalement sur le secteur de l’agriculture (coton, céréales, gomme arabique, élevage…), les services (banques, commerces, télécommunications…) et le secteur industriel (cimenterie, raffinerie, brasserie…).
    Au Tchad, l’Alliance Sahel concentre son action autour du bassin du lac Tchad et dans le secteur de l’énergie.

    Source : Direction Générale du Trésor français

  • Secrétariat permanent du G5 Sahel

    Secrétariat permanent du G5 Sahel

    Le G5 Sahel a été créé le 16 février 2014 à Nouakchott, Mauritanie, et a pour objectif premier de garantir des conditions de développement et de sécurité dans l’espace de ses pays membres, à travers son Plan d’investissements prioritaires (PIP) pour le pilier développement, et la force conjointe transfrontalière, créée en septembre 2017, pour le pilier sécuritaire. Le Président du Niger Mahamadou Issoufou a été nommé Président du G5 Sahel en février 2018 pour une période d’un an. Dans le cadre des activités de développement, l’Alliance Sahel collabore étroitement avec le Secrétariat Permanent du G5 Sahel, afin de faire converger son portefeuille de projets et le PIP.

    g5sahel.org