Première Conférence du groupe Energie de l’Alliance Sahel, 9 et 10 octobre 2019 à Paris

Crédits photos: ©International Trade Center European Union / ©UNDP / ©AFD

Accès à l’énergie dans les pays du G5 Sahel

La conférence « Accès à l’énergie dans les pays du G5 Sahel », première édition d’un rendez-vous annuel organisé par le groupe Energie de l’Alliance Sahel, vise à renforcer la coordination des acteurs et à contribuer aux partages d’expériences et à l’innovation. Elle se tiendra les 9 et 10 octobre prochains à Paris.

Contexte

L’accès à l’énergie est un facteur essentiel de réduction de la pauvreté et de développement durable. Le taux d’électrification dans l’ensemble des pays du G5 Sahel (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) est de 26%, un taux trois fois inférieur à la moyenne mondiale et deux fois inférieur à la moyenne des pays d’Afrique subsaharienne. Dans un contexte fragile et conflictuel, il est important d’accroître la viabilité financière du secteur de l’énergie et de permettre le réinvestissement dans les services sociaux afin de prévenir les crises graves et de participer au renforcement du contrat social.

L’Alliance Sahel, plate-forme de coopération internationale créée en 2017 par la France, l’Allemagne et l’Union européenne accompagnées de la Banque mondiale, a ciblé l’énergie comme l’un de ses six secteurs prioritaires. Son objectif est de doubler le taux d’accès à l’électricité entre 2017 et 2022. Elle s’est engagée à mobiliser la communauté des partenaires techniques et financiers et la participation du secteur privé autour d’un programme commun pour soutenir les aspirations des pays du Sahel en matière d’accès universel.

Quels progrès et quels défis en matière d’accès à l’électricité dans les pays du G5 ? Comment permettre aux gouvernements de développer un diagnostic sectoriel et une planification pour l’électrification ? Comment faciliter l’investissement privé ? Comment augmenter l’accès dans les zones vulnérables ?

Objectifs

La conférence a pour objectifs de :

  • renforcer le dialogue régional au niveau des politiques autour des questions d’accès, y compris dans les zones fragiles et précaires,
  • donner la possibilité aux gouvernements du G5 d’expliquer leurs réalisations et les défis liés à l’accès à l’électricité,
  • mobiliser le financement pour l’électrification au Sahel,
  • partager les résultats des partenaires techniques et financiers de l’Alliance du Sahel et des gouvernements du G5 liés à l’accès à l’électricité.

La conférence vise à établir des liens entre l’énergie, le contexte fragile et instable et le développement humain afin d’améliorer les résultats de développement dans les pays du G5. Les différentes discussions et activités aborderont des questions clés montrant la nécessité d’accroître l’accès comme moyen de renforcer le contrat social et de stabiliser la région en: i) réduisant les inégalités d’accès à la fois à l’énergie et aux services sociaux, II) permettant l’accès durable dans les zones sensibles et dans avec des situations sécuritaires dégradées et III) réduisant la dépendance aux subventions dans le domaine de l’énergie et renforçant la participation du secteur privé.
La conférence permettra également de mettre en lumière les instruments financiers existants pour faciliter l’investissement privé dans le secteur énergétique avec un focus sur le Sahel, notamment l’initiative Africa Renewable Energy Scale Up Facility (ARE Scale Up).

Participants

150 participants sont attendus parmi lesquels :

  • les ministères des pays du G5 (ministres, directeurs techniques dans les ministères, agents des organismes gouvernementaux et représentants des services publics) et décideurs politiques,
  • les bailleurs actifs dans le secteur de l’énergie au Sahel,
  • les acteurs clés du secteur privé,
  • les gestionnaires et opérateurs publics et privés de projets énergétiques,
  • les experts techniques dans les domaines de l’énergie, de la sécurité et de l’humanitaire.

Programme

Les sessions porteront à la fois sur l’élaboration des politiques publiques, les enjeux techniques ainsi que les besoins, défis et opportunités au niveau local. Des expériences seront également tirées d’autres régions du monde.

Les formats variés et interactifs permettront la co-construction de solutions éprouvées ou innovantes.

  • Le premier jour est consacré aux discussions plénières à un niveau décisionnel élevé et offrira un espace aux décideurs et aux bailleurs pour construire des messages régionaux mobilisateurs et des orientations pour la suite de la conférence.
  • La seconde journée sera consacrée à des tables rondes et permettra un état des lieux de l’accès à l’énergie dans les pays du G5, une présentation des indicateurs de suivi et d’évaluation de l’Alliance Sahel ainsi qu’un échange d’expérience entre acteurs publics et privés au niveau technique autour des solutions disponibles dans des contextes fragiles.

CONDITIONS GÉNÉRALES DE PARTICIPATION

La conférence est sur invitation. Les places sont limitées et les inscriptions sujettes à validation par le comité organisateur.

En vous inscrivant à la conférence, vous acceptez que les interviews, les photos, enregistrements audio et vidéos, ainsi que leurs utilisations, publications et reproductions soient utilisés par les partenaires organisateurs de la conférence dans des articles et retransmissions sur leurs sites internet et autres outils de communication non commerciaux.

Une initiative de :

AFDBanque Mondiale

Publications

Langues de la conférence

Conférence en français avec interprétation simultanée assurée en anglais

Documentation en français et en anglais

Informations pratiques

Quand ?
Mercredi 9 et jeudi 10 octobre 2019
de 8h30 à 18h

Où ?
Le Mistral – AFD
3 Place Louis-Armand
75012 Paris
+33 1 53 44 31 31

Intervenants

En présence :
Des ministres en charge de l’Energie des pays du G5 Sahel et de la Côte d’Ivoire,

de M. Hafez Ghanem, Vice-président pour l’Afrique de la Banque Mondiale,

de M. Rémy Rioux, Directeur général de l’Agence Française de Développement

Contact

Plan d’accès