Actualités et Presse

Coup d’accélérateur pour la concrétisation des actions sur le terrain lors du 3ème comité de pilotage de l’Alliance Sahel

Participants du 3ème CPO présents à Bruxelles et connectés virtuellement aux autres membres, partenaires et observateurs

 

La troisième réunion du Comité de pilotage (CPO) de l’Alliance Sahel s’est tenue à Bruxelles le 24 juin dernier. Cette session de travail a connu une importante participation des représentants des membres et observateurs de l’Alliance Sahel, ainsi que du G5 Sahel et de la présidence mauritanienne du G5. En raison des restrictions de mobilité dû au contexte de la pandémie COVID-19, la réunion s’est déroulée de manière semi-virtuelle, avec grand nombre de participants connectés à distance.

La rencontre présidée par M. Christophe Rauh, directeur Afrique au Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement allemand (BMZ) a été réhaussée par la participation du Secrétaire permanent du G5 Sahel, SEM Maman Sidikou, et du représentant officiel de la présidence tournante mauritanienne du G5 Sahel, M. Mohamed Salem Nany.

Les principaux sujets abordés étaient étroitement liés aux décisions prises lors de l’Assemblée générale de l’Alliance Sahel tenue le 25 février dernier en marge du Sommet des chefs d’Etats du G5 Sahel tenu à Nouakchott. Les enjeux liés à la riposte à la pandémie de Covid-19 ont fait l’objet de la première session de travail. Un montant total de 800 millions d’euros a été mobilisé par l’Alliance Sahel en appui à la riposte des pays du G5 Sahel. Plusieurs interventions ont mis en évidence les actions visant à aider les pays du G5 à atténuer les effets sanitaires, économiques et sociaux qui touchent les populations vulnérables du Sahel et amplifiés par la crise du COVID-19.

Concrétisation de l’approche territoriale intégrée

Intervention de SEM Maman Sidikou, Secrétaire Exécutif du G5 Sahel

 

Le secrétariat exécutif du G5 Sahel a présenté lors de la deuxième session consacrée aux interventions de terrain son Cadre d’Actions Prioritaires Intégré (CAPI), et le Plan d’action définissant les mesures concrètes pour rendre opérationnelle l’approche territoriale intégrée (ATI). La discussion qui s’en est suivie a reflété un consensus sur la nécessité de poursuivre la mise en œuvre de cette approche sur le terrain et de concentrer les efforts dans les zones fragiles.

Lors de la troisième session, les participants ont réaffirmé leur volonté d’accroître le cofinancement (délégation de fonds, panier et fonds fiduciaires) afin d’augmenter l’effet de levier, de réduire les coûts de transaction pour les partenaires, d’optimiser le portefeuille de l’Alliance du Sahel et d’accroître la coordination entre les membres.

Ce troisième comité de pilotage de l’Alliance Sahel a également permis aux participants d’accueillir l’Irlande comme 11ème membre observateur. Dans son discours, l’Irlande s’est engagée à soutenir les efforts de développement au Sahel et a souligné son vif intérêt pour la politique climatique et son grand engagement en faveur de la résilience. L’Espagne, à travers sa Ministre de l’Europe et des Affaires Etrangères, a été désignée à la présidence de l’Assemblée générale, et l’Allemagne a été reconduite à la tête du comité de pilotage.

Enfin, l’envoyé spécial de la France pour le Sahel, l’ambassadeur Christophe Bigot, a présenté la « Note sur l’articulation entre la Coalition pour le Sahel et l’Alliance Sahel ». Il a annoncé la date du prochain sommet des chefs d’État de la Coalition qui se tiendra le 30 juin 2020 à Nouakchott et a souligné l’importance du lien entre l’Alliance  Sahel, la Coalition pour le Sahel et le Partenariat pour la sécurité et la stabilité au Sahel (P3S).  Le principe de subsidiarité et le rôle prépondérant du G5 Sahel et de l’Alliance pour le Sahel au sein du pilier IV (développement) de la Coalition ont été particulièrement mis en avant. La discussion a été complétée par une présentation du ministère allemand des affaires étrangères sur l’initiative P3S  en relevant les piliers 2 et 3 de la Coalition pour le Sahel.