Aperçu des projets

Projet d’appui au déploiement du Registre Social et du programme de filets sociaux

Financer le déploiement du registre social et protéger les populations les plus vulnérables face aux chocs

(Crédit photo : AFD)

Les populations les plus pauvres sont les plus vulnérables aux chocs. Cette réalité est particulièrement sensible dans les zones rurales de la Mauritanie qui reste l’un des pays les plus pauvres du monde. C’est dans les zones rurales du Sud de la Mauritanie que les taux de pauvreté restent les plus élevés du pays où les ménages dépendent de l’agriculture pluviale et de l’élevage.

Pour optimiser et coordonner les filets sociaux en faveur de ces populations, la Banque mondiale a lancé le projet « Appui au système de filets sociaux en Mauritanie » en 2015. Ce projet, d’un budget global de USD 29 millions, est financé par une subvention de la Banque mondiale de USD 15 millions, une contribution propre de la Mauritanie de USD 10 millions et une contribution de USD 4 millions par le Royaume-Uni et la France. Le projet sera clôturé en octobre 2020.

Au travers de ce projet, la Banque appuie le Gouvernement mauritanien dans le déploiement du Registre Social, du programme de transferts sociaux TEKAVOUL, et de son programme de filets sociaux réactifs aux chocs, ELMAOUNA. Le programme TEKAVOUL appuie les ménages les plus pauvres de manière régulière et durable avec des transferts monétaires et des séances de promotion sociale. Le programme ELMAOUNA est mis en œuvre par le Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA) depuis 2017 pour permettre aux ménages de faire face aux chocs qui affectent leur bien-être, en particulier les sècheresses.

Offrir une protection sociale à plus de 200 000 ménages

Le Registre Social vise à identifier les 200.000 ménages les plus pauvres de Mauritanie et à appuyer le processus de ciblage des programmes sociaux. En janvier 2020, 173.076 ménages étaient enregistrés dans la base de données du Registre Social. Nouakchott et Dakhlet Nouadhibou sont les dernières régions à compléter pour une couverture nationale. A cette fin, le Registre Social a récemment adapté sa méthodologie pour opérer dans un contexte urbain.

Environ 30 500 ménages en situation d’extrême pauvreté bénéficient actuellement du programme TEKAVOUL avec le soutien du projet. L’objectif du gouvernement est d’atteindre 70 000 ménages bénéficiaires d’ici la fin de 2020 et 100 000 ménages d’ici 2021, soit une couverture nationale en deux ans. En totale, 94,5 % des bénéficiaires de TEKAVOUL ont participé à des activités de promotion sociale.

En 2019, ELMAOUNA a permis à 3.800 ménages de bénéficier de transferts monétaires pendant la période de soudure (de juin à septembre 2019) en utilisant les outils de protection sociale (Registre social, plateforme de paiement TEKAVOUL).

Nouveau soutien au système de protection sociale mauritanien

En avril 2020, une nouvelle phase du projet de USD 72 millions a été approuvé pour renforcer davantage les efforts de la Mauritanie visant à accroître l’efficacité et l’efficience du système national de protection sociale. Cette nouvelle phase du projet contribue au Programme de Développement d’Urgence (PDU) du G5 Sahel – une initiative lancée par les gouvernements des pays G5 et appuyée par les contributions financières des membres de l’Alliance Sahel. Le projet est financé par une subvention de 45 millions de dollars de la Banque mondiale et par une subvention de 7 millions de dollars du Programme de Protection Sociale Adaptative pour le Sahel, cofinancée par le gouvernement allemand. L’état mauritanien fournit une contribution propre de 20 millions de dollars.

Ce financement additionnel se concentre sur la mise à jour du Registre Social et l’augmentation de la couverture du programme TEKAVOUL des ménages pauvres et vulnérables par des transferts sociaux ciblés, notamment dans les communautés de réfugiés et d’accueil. De plus, il vise à appuyer le déploiement du programme de filet de sociaux réactifs aux chocs ELMAOUNA pour atteindre les ménages souffrant d’insécurité alimentaire pendant la période de soudure.

 

Banque Mondiale  UK aid        

 

 

Mauritanie

Secteurs d'intervention

Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire
Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire
Décentralisation et services de base
Décentralisation et services de base

Mis en oeuvre par

Banque mondiale, Royaume-Uni, France

Calendrier

A compter de 2017

Montant

25,5 M€

Une sélection d'autres projets