Tous les secteurs d'intervention

Énergie et climat

Le taux d’électrification dans l’ensemble des pays du G5 Sahel est d’environ 20%. Un taux deux fois inférieur à la moyenne de l’Afrique subsaharienne et quatre fois inférieur à la moyenne mondiale.
L’électricité est avant tout un service public, caractérisé par l’absence de concurrence et une production trop limitée pour faire face à la demande. Les sociétés en charge des réseaux sont fragiles sur le plan technique et financier. L’amélioration des services publics d’électricité passe donc par une gestion plus efficace du secteur, afin de réduire les pertes, d’améliorer la santé financière des opérateurs et de faire en sorte que les populations aient accès à une électricité fiable, propre, et abordable.
L’électrification se fait essentiellement par connexion au réseau, du fait du manque de financement pour développer les énergies renouvelables malgré le fort ensoleillement dont bénéficie la région. De ce fait, l’innovation est l’autre facteur clé de développement du secteur électrique. Il faut trouver des solutions innovantes pour réduire le coût des énergies nouvelles, améliorer l’efficacité des appareils, numériser les infrastructures et les services décentralisés.

Objectifs

Les objectifs à atteindre dans ce secteur sont les suivants :

  • Promouvoir un accès universel à des services d’électricité fiables, durables et modernes, en apportant une attention particulière à l’accès en milieu rural
  • Améliorer la sécurité de l’approvisionnement en portant une attention particulière aux énergies renouvelables et aux interconnexions régionales

Montant versé au 1er janvier 2018

2,2 Md€

Montant des engagements

2,4 Md€

Un aperçu des projets de ce secteur