Actualités et Presse

Une nouvelle collaboratrice pour renforcer le bureau de coordination de l’Alliance Sahel

Une nouvelle collaboratrice, Carmelle Nezerwe, rejoint le bureau l’Alliance Sahel à Bruxelles. En tant qu’Office Manager, Carmelle sera notamment en charge de l’organisation des événements de l’Alliance. Nous sommes heureux de l’accueillir au sein de l’équipe pour renforcer les efforts en faveur des partenariats pour le développement au Sahel!

Interpellée par les énormes disparités économiques tant locales que mondiales, Carmelle réalise un Bachelier en Communication pour le Développement à l’Université Lumière de Bujumbura (Burundi), suivi d’un stage en communication au PNUD et d’un travail journalistique pour un média du Burundi, dans la rubrique économie sociale.

Elle poursuit son parcours avec un Master en Anthropologie finalité « Développement et Interculturalité » à l’Université Catholique de Louvain (Belgique). Dans ce cadre, elle se penche sur la question de décolonisation de l’espace public et des mentalités en Belgique. Cette question la conduit à compléter sa formation par un Master en Action humanitaire internationale pour approfondir sa compréhension des enjeux socio-culturels à prendre en compte, même en contexte d’urgence.

En 2021, Carmelle contribue une première fois au travail de l’Alliance Sahel, en tant que consultante junior en communication.

Elle devient ensuite coordinatrice et animatrice en éducation permanente au sein d’une association belge, dans les thématiques de la migration et de l’émancipation de la femme.

Au mois de mai 2022, elle rejoint l’équipe du bureau de coordination de l’Alliance Sahel à Bruxelles en tant qu’Office Manager pour assister le coordinateur de l’Alliance dans l’organisation des événements et appuyer l’équipe dans le suivi des procédures de passation de marchés et des contrats.

Pour Carmelle, l’Alliance Sahel met au cœur de ses préoccupations deux aspects primordiaux dans la lutte contre la pauvreté et la marginalisation: la création d’opportunités pour les jeunes et le soutien à l’autonomisation des femmes: « Bien que les contextes soient différents, mon expérience dans un pays en voie de développement m’a permis une compréhension assez fine des problématiques rencontrées par la jeunesse et les femmes dans la construction de la société, ainsi que leur exclusion sur plusieurs angles, dont la sphère politique et décisionnelle. L’implication de ces groupes dans des programmes de développement comme acteur de changement est indispensable dans la mise en œuvre des politiques de développement.»

Bienvenue Carmelle!


Aller plus loin:

Partager :