Actualités et Presse

Renforcer l’accès à l’eau et à l’assainissement à N’Djamena

20 000 habitants des 7ème et 8ème arrondissement de la capitale tchadienne bénéficient d’une amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement. Le « Projet eau & assainissement à N’Djaména » (PEAN), cofinancé par l’AFD et l’Union européenne, intervient dans les quartiers de Habéna, Atrone, Amtoukoui, Boutalbagar, Zafaye et Angabo. Ces quartiers sont en partie habités par des populations défavorisées, nouveaux arrivants dans la capitale dû à un exode rural massif durant la fin des années 90. La ville de N’Djamena est confrontée dans ces zones périphériques à des défis d’approvisionnement en eau potable, de gestion des ordures ménagères & des eaux usées domestiques et à des problèmes d’inondations, dus essentiellement à l’absence d’infrastructures d’assainissement.

Le projet PEAN répond à l’un des six secteurs prioritaires de l’Alliance Sahel, celui de « l’amélioration des services de base et décentralisation ». Son co-financement par 2 membres de l’Alliance répond au renforcement de la coordination des bailleurs qui est l’essence même de la création de la plateforme d’aide au développement engagée aux côté du G5 Sahel.

L’AFD n’est pas à sa première expérience dans le domaine de l’eau et de l’assainissement à N’Djamena. Elle a contribué, dans le passé, à la construction d’un premier canal de drainage de 12 km (canal N’djari) permettant d’évacuer vers le Nord de la ville les eaux pluviales de plusieurs quartiers périphériques,  avec des résultats positifs en terme d’amélioration des conditions de vie et de santé des population pendant la saison des pluies. Dans ces mêmes quartiers, l’AFD  a financé huit mini-réseaux d’adduction d’eau potable, apportant de l’eau dans ces zones non desservies par la Société Tchadienne des Eaux. Avec 25,5 Millions d’euros de subvention mobilisés grâce à un apport  de 18 millions d’euros de l’UE et de 7,5 millions d’euros de l’AFD, le projet PEAN contribue aux « Objectifs de développement durable au Tchad ».

Les réalisations du projet au cœur d’un changement du paysage sanitaire

Le projet vise à améliorer l’accès aux populations des quartiers Nord et Est de N’Djaména à des services urbains de base tels l’eau potable et des toilettes décentes, et d’autre part à réduire les inondations de cette zone par la réalisation d’infrastructures de drainage. Il est composé de 3 volets :

  • Eau potable (mise en place d’une canalisation d’eau potable de 20km; construction de 25 bornes fontaines; raccordement de 6 écoles et 1 centre de santé au réseau d’adduction d’eau potable)
  • Toilettes publiques/ latrines (37 blocs de toilettes de 2 à 8 cabines aménagés dans 16 écoles, 2 centres de santé et un marché; 923 toilettes familiales construites dont 818 avec un financement complémentaire de l’AFD)
  • Drainage (Travaux en cours : mise en place d’un système de drainage composé de 2 bassins de rétention et de 6,5 km de canaux en béton armé)

 

Plan d’actions Covid-19 dans le cadre du Projet PEAN

Face à la crise sanitaire qui a touché le Tchad, le projet PEAN s’est également mobilisé pour contribuer à la lutte des autorités Tchadiennes contre le Covid-19. Une cérémonie de lancement du Plan d’action Covid-19 par le Maire de la Commune de N’Djaména s’est déroulée le 9 juin 2020 en présence des Représentants de l’AFD et de l’Union Européenne.  La Mairie de N’Djaména a fait preuve d’une forte réactivité dans la préparation de ce plan de lutte contre la propagation de la covid-19, avec l’appui de ses partenaires financiers, l’AFD et l’UE. Ce plan va permettre de mettre en œuvre la gratuité de l’eau annoncée par le Président de la République le 14 avril dernier, pour une période de 6 mois, et lancer dans 6 quartiers, une grande opération de sensibilisation auprès des populations sur les gestes barrières pour se protéger de la Covid-19.

Fiche du projet

Plus d’informations.