Actualités et Presse

Déclaration du G5 Sahel sur le COVID-19 et ses conséquences sanitaires, économiques, sociales et budgétaires

Le choc sanitaire de la pandémie de Covid 19 impacte fortement les ressources limitées des Etats du Sahel, déjà très affectés par les dépenses considérables liées aux défis sécuritaires et de développement ainsi que par le fardeau de la dette.

Au-delà des retombées sanitaires et des pertes en vies humaines, cette crise affecte sévèrement les économies et l’emploi, essentiellement informel dans nos pays, avec le risque de désagréger le tissu social et de menacer gravement la sécurité et la stabilité des Etats sahéliens.

Cette situation très préoccupante a été exposée par SEM. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, président de la République Islamique de Mauritanie et président en exercice du G5 Sahel, lors d’un sommet extraordinaire des Chefs d’Etat du G5 Sahel, organisé par visioconférence le 27 avril 2020. Les dirigeants des pays sahéliens, conscients des risques graves qui menacent leurs pays du fait de cette pandémie, ont demandé dans une Déclaration solennelle une réponse urgente de la communauté internationale et notamment l’annulation de la dette extérieure des Etats.

Au lendemain de ce sommet, le 28 avril, s’est tenu toujours par visioconférence le sommet G5 Sahel – Union européenne. Ce grand rendez-vous a été co-présidé côté G5 Sahel par SEM. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, président de la République Islamique de Mauritanie et côté européen par SEM. Charles Michel, président du Conseil européen.

Ce sommet a permis de réaffirmer l’engagement politique et financier de l’Union européenne en faveur du G5 Sahel. Le lancement de la Coalition pour le Sahel, dont l’Alliance Sahel fait partie du pilier 4 sur l’aide au développement,  la mise à disposition de 194 millions d’euros de fonds additionnels de l’UE, le soutien du président du Conseil européen à la Déclaration des chefs d’Etat du G5 Sahel sur le Covid-19 et son engagement à mener le débat sur l’annulation de la dette au sein de l’Union européenne et avec les partenaires internationaux de l’Europe ont été les résultats marquants de cet échange de haut niveau.

Enfin, il est à noter que l’agenda des Chefs d’Etat des pays du G5 Sahel est particulièrement chargé avec un sommet prévu fin juin 2020 à Nouakchott avec le président de la République française pour faire le point sur les engagements du sommet de Pau du 13 janvier dernier ainsi qu’avec la perspective d’une nouvelle rencontre avec l’Union européenne sous trois mois.