Tous les projets d'urgence

Programme de renforcement de la résilience et du développement humain 

Au Niger, l’économie est caractérisée par une prédominance du secteur primaire, qui contribue á plus de 40 % du PIB. De la même manière, l’agriculture est la source principale d’occupation et de génération de revenus malgré son bas niveau productif.  

Conscients des défis de ce secteur important de l’économie nigérienne, le Gouvernement du Niger a lancé en 2012 l’Initiative 3N (les nigériens nourrissent les nigériens) qui constitue le cadre stratégique national pour faire face au défi de la Sécurité Alimentaire et nutritionnelle. L’appui de la coopération Espagnole à cette politique publique nigérienne, constitue l’un des axes de concentration du programme de la Coopération Espagnole dans le pays défini dans le Cadre d’Association Pays 2014-2016, et qui est la suite du travail commencé à la période de la commission Mixte hispano – nigérienne.  

Le renforcement de la résilience et du développement humain dans un contexte de d’insécurité alimentaire chronique reste un défi majeur pour lequel la Coopération Espagnole apporte son appui au Niger dans les zones de concentrations de ses activités notamment, les régions de Tahoua et Maradi, ainsi que dans la zone périurbaine de Niamey.  

Ce programme rentre dans le cadre du Programme d’Urgence de Développement (PDU) de G5 Sahel lancé en 2019 à travers quatre (4) projets qui visent à éradiquer l’extrême pauvreté et à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Les 4 projets sont mis en œuvre à travers 3 organisations non-gouvernementales (ONG) espagnoles et soutiennent le pilier II du PDU :  

  1. Projet de renforcement des moyens d’existence des populations agricoles et pastorales en renforçant de manière durable et structurelle la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. Ce projet vise à soutenir l’emploi des jeunes dans un contexte agro-pastoral dans la région de Tahoua avec un financement de 3,3 millions €.  
  1. Projet de création d’opportunités dans les zones rurales du Niger par la génération de moyens de développement économique et de participation sociale pour les familles, les jeunes et les femmes vulnérables de la région de Tahoua et implémenté par l’ONG espagnole MPDL avec un financement de 2,5 millions €. 
  1. Projet de développement socio-économique des femmes des communautés rurales des régions de Maradi et Tahoua, au Niger, via les énergies renouvelables avec un financement de 2,5 millions €. Ce projet est implémenté par l’ONG espagnole Plan International. 
  1. Projet de renforcement de la résilience des communautés rurales, et en particulier des femmes et des jeunes implémenté par l’ONG espagnole ADRA avec un financement de 2,5 millions €.  

Le renforcement de la résilience à travers l’accès aux ressources des femmes rurales 

La Coopération Espagnole à travers ce programme compte prêter ainsi une attention spéciale au renforcement des capacités des populations rurales en particulier pour l’amélioration de la situation des femmes dans le monde rural, en facilitant leur accès aux ressources. 

En effet, ldéveloppement rural, la sécurité alimentaire et nutritionnelle constituent un axe prioritaire du programme de la Coopération Espagnole dans ce pays sahélien, avec une approche basée sur la Stratégie de Lutte contre la Faim de la Coopération Espagnole qui ambitionne améliorer l’accès à une alimentation adéquate et appuyer le développement de l’économie rurale productive. 

Quelques résultats spécifiques enregistrées 

La mise en œuvre de ces projets a commencé vers fin 2019. Les premières réalisations à travers 2 de 4 projets sont entre autres : 

  • 20 groupements de femmes et 20 associations de jeunes ont été accompagnés pour déposer leur demande de constitution de coopératives au niveau des 3 mairies. 
  • 29 sites d’une superficie de 15,38 hectares sont en cours d’aménagement portant sur le fonçage de puits, les forages manuels, la confection de clôture grillagée et/ou haie vive et l’installation de réseau d’irrigation pour 29 coopératives de femmes et de jeunes. 
  • 1023 personnes ont été sensibilisées dont 317 femmes et 706 hommes sur les techniques de conservation du niébé, de l’arachide… 
  • 188 ménages avec 1891 personnes membres des coopératives et acteurs clés des villages, dont 43,68% sont des femmes, ont été formées à la gestion environnementale. 
  • 66 participants ont été formés à la gestion pacifique des conflits parmi lesquels 26 leaders et 40 éducateurs/enseignants des 20 villages d’intervention du programme, desquels (48) hommes et 18 femmes (enseignantes) pour mener des sensibilisations auprès de leur communauté. Les leaders traditionnels et religieux ont mené 172 séances de sensibilisation qui ont touché 8725 personnes dont 6190 hommes et 2535 femmes 
  • 7285 personnes dont 2677 hommes, 2451 femmes et 2157 jeunes ont bénéficié des campagnes de sensibilisation à la Culture de la Paix, portées par des caravanes itinérantes. 
  • Construction de banques céréalières à travers la mise en place de 5greniers féminins 
  • Réhabilitation et équipement de 3 magasins communautaires de céréales 
  • Constitution du stock initial de 5 banques céréalières 
  • Constitution d’un stock tampon de 50 tonnes dans la Banque Céréalière 
  • Formation de 72 organisations paysannes et groupements féminins 
  • Restauration de 60 Ha de terres dégradées agricoles à travers des activités de restauration de sols 

 

  • G5 Sahel

Niger

Secteurs d'intervention

Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire
Agriculture, développement rural et sécurité alimentaire
Education et emploi des jeunes
Education et emploi des jeunes

Mis en oeuvre par

  • Espagne, Agence Espagnole pour la Coopération Internationale au Développement (AECID)

    Aecid

Calendrier

2019 - 2021

Montant

10,8 millions EUR

Une sélection d'autres projets d'urgence