Tous les projets d'urgence

Projet de Système de Filet de Sécurité Sociale II

La Mauritanie reste l’un des pays les plus pauvres du monde. C’est dans les zones rurales que les taux de pauvreté restent les plus élevés du pays où les ménages dépendent de l’agriculture pluviale et de l’élevage. Pour aider les ménages les plus vulnérables, le gouvernement mauritanien a décidé la mise en place d’un Registre Social en 2016 comme l’un des éléments centraux de son système de protection sociale. L’objectif de ce registre est de soutenir l’identification des bénéficiaires potentiels des programmes sociaux.

Afin de renforcer et de coordonner les filets de sécurité sociale pour les populations pauvres vulnérables, la Banque mondiale soutient le gouvernement mauritanien dans le déploiement du Registre Social ainsi que dans la mise en œuvre du programme national de transferts sociaux « Tekavoul ». Ce dernier est conçu pour soutenir les ménages en extrême pauvreté de manière régulière et durable par des transferts monétaires et des sessions de promotion sociale.

Nouveau soutien au système de protection sociale mauritanien

En avril 2020, un nouveau projet de 72 millions de dollars a été approuvé pour soutenir la Mauritanie dans ses efforts visant à accroître l’efficacité et l’efficience du système national de protection sociale et sa couverture des ménages pauvres et vulnérables par des transferts sociaux ciblés, notamment dans les communautés de réfugiés et d’accueil.

Le projet est financé par une subvention de 45 millions de dollars de la Banque mondiale et par une subvention de 7 millions de dollars du Programme de Protection Sociale Adaptative pour le Sahel (Sahel Adaptive Social Protection Program (SASPP)), cofinancée par le gouvernement allemand. L’état mauritanien fournit une contribution propre de 20 millions de dollars.

Le Projet d’appui au Système de Filets Sociaux II se concentre sur : la mise à jour du Registre Social, l’augmentation de la couverture du programme Tekavoul et le déploiement du programme de filet de sociaux réactifs aux chocs « Elmaouna » pour atteindre les ménages souffrant d’insécurité alimentaire pendant la période de soudure.

Ce projet participe au Programme de Développement d’Urgence (PDU) du G5 Sahel – une initiative lancée par les gouvernements des pays G5 et appuyée par les contributions financières des membres de l’Alliance Sahel.

La protection sociale au cœur du développement

Le projet soutient l’engagement du gouvernement mauritanien à renforcer le système de filets sociaux comme défini dans sa Stratégie de la Croissance Accélérée et de la Prospérité Partagée 2016-2030. Plus de 290.000 personnes vivant dans l’extrême pauvreté bénéficieront du programme Tekavoul tandis que 24.000 autres familles seront soutenues à travers les transferts monétaires d’urgence.

« À court terme, les familles pourront utiliser l’argent pour leurs besoins immédiats, généralement pour acheter de la nourriture et recourir aux services de base. À long terme, elles pourront mettre un peu d’argent de côté pour l’investir dans leurs moyens de subsistance et leur bien-être », a expliqué Matthieu Lefebvre, chef du projet à la Banque mondiale. « Nous avons constaté que les transferts d’argent liquide ont des retombées sur les économies locales et bénéficient ainsi à l’ensemble de la communauté. »[1]

Pour plus d’information, veuillez télécharger la fiche du projet ci-dessous.

[1] Banque Mondiale ; https://www.banquemondiale.org/fr/news/press-release/2020/03/10/mauritania-to-improve-its-social-safety-net-system

 

 

  • G5 Sahel

Mauritanie

Secteurs d'intervention

Décentralisation et services de base
Décentralisation et services de base

Mis en oeuvre par

  • Banque mondiale

    Banque Mondiale
  • Allemagne, Ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ)

    BMZ

Calendrier

Mars 2020 – Septembre 2025

Montant

72 millions USD

Une sélection d'autres projets d'urgence