Actualités et Presse

Coopération : Seul, on va plus vite, à plusieurs on va plus loin !

La Gouvernance est au cœur de l’approche du Projet d’Amélioration des Moyens d’Existence à l’Ouest du Tchad (PAMELOT), un projet faisant partie d’une démarche de proximité et de transfert des compétences avec les acteurs de développement. Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’Alliance Sahel.

Les autorités locales et nationales et la GIZ travaillent main dans la main depuis le début du projet: une visite conjointe sur le terrain du Ministère de la Formation Professionnelle et des Petits métiers et du PAMELOT a permis d’identifier les terrains pour la création de deux centres de formations professionnelles des jeunes. Les travaux seront réalisés au cours du 2ème semestre 2020. Le Ministère s’est engagé par ailleurs à mettre à disposition le personnel administratif et pédagogique à disposition. Les formations proposées seront en lien avec les priorités économiques déterminées avec les acteurs locaux. Pour poursuivre les efforts de création d’emploi, à Massakory, un projet pilote d’incubateur d’entreprise sera expérimenté. L’objectif est de fournir aux jeunes entreprises de la zone un accès à la formation en ligne, au mentoring et au coaching.

 

Emplois : se concentrer sur les effets leviers

En termes de création d’activités génératrices de revenus, 55 organisations de base ont bénéficié de formations en vie associative et de dotation en matériel (moulin décortiqueuse- charrette…). La gestion des revenus générés est le point crucial de cette formation en incitant les 700 membres de ces organisations de base à utiliser les bénéfices pour développer de nouvelles activités génératrices de revenus. L’objectif est qu’au moins 40% des associations aient diversifié leurs sources de revenus dans les 2 prochaines années.

Dans le secteur de l’agriculture, prédominant au Tchad, 20 Ouadis ont été identifiés en accord avec les autorités locales pour bénéficier d’aménagement agricoles. Les associations de femmes recevront un accompagnement en techniques culturales, transformation et commercialisation
Cette activité est réalisée dans le cadre d’un contrat de financement avec l’ONG Action contre la Faim. L’objectif est que les femmes soient en mesure de mener en toute autonomie des activités sources de revenus et de sécurité alimentaire dans l’agriculture et dans la transformation.

 

Appui aux instances de médiation et de consolidation de la paix

Dans le domaine de la consolidation de la paix, une étude contextuelle a été menée sur les piliers de la coexistence pacifique et les modalités de gestion des conflits dans le grand Kanem. L’identification des besoins pour le renforcement des compétences des comités de médiation est en cours et sera déterminante pour les activités prioritaires à mettre en oeuvre.

En parallèle, des activités visant les jeunes, comme vecteurs de paix ont débuté. 184 ambassadeurs de la Paix ont reçu une formation en juin 2020. Ils auront pour mission au sein de leurs collèges ou lycées de promouvoir la paix en milieu scolaire et d’organiser des échanges éducatifs avec leurs pairs pour développer une culture de la paix au sein de leur établissement.

Le sport et la culture sont également utilisés comme outils pour transmettre les valeurs de paix, de citoyenneté et de travail auprès des jeunes. 55 coachs sportifs et animateurs culturels ont été formé et accompagnés en août 2020. Au-delà des performances sportives ou artistiques, l’accent est mis sur le développement personnel et social des jeunes et doit ainsi produire un impact positif sur le développement de la société.

 

Le travail à haute intensité de main d’œuvre au cœur d’une extension des activités
Dans le secteur économique, la GIZ au Tchad expérimente depuis plusieurs années la mise en place des infrastructures et chantiers HIMO (Haute Intensité de Main d’œuvre), l’appui aux activités génératrices de revenus (AGR), le développement des techniques modernes d’agriculture auprès des organisations de base et l’approvisionnement en semences améliorées. La GIZ accompagne depuis août 2020 l’élaboration des plans de développement communal dans 5 communes du Grand Kanem et accompagnera prochainement l’actualisation des PDC arrivés à échéance. L’accent est mis sur une meilleure inclusion des jeunes et des femmes afin de prendre également en compte leurs priorités dans le développement de leur territoire. L’organisation de ces ateliers participatifs doit néanmoins tenir compte des directives gouvernementales de prévention de la pandémie du Covid 19. Certains des projets priorisés dans ces nouveaux plans de développement communaux seront réalisés par des chantiers HIMO.

 

Combattre la Covid 19 : Le projet PAMELOT-GIZ engagé auprès des acteurs locaux

Dans la région du Grand Kanem, 10 Mairies et 2 cantons ont bénéficié de matériel d’hygiène et d’assainissement dès le début de la pandémie. Pour relayer les mesures de sensibilisation menées au niveau national, 8 émissions interactives ont été organisées avec les radios locales de Moussoro, Mao, Karal et Mani. Ces émissions étaient coanimées avec les leaders religieux musulmans et chrétiens dans le double objectif de prévention face à la pandémie mais aussi de promotion de la paix. L’accompagnement face à la pandémie se poursuit avec, à court terme, la dotation en matériel d’assainissement / hygiène des centres de santé et un appui en kit alimentaire à environ 3000 familles fragilisées en raison du ralentissement des activités économiques.

 

Plus d’information sur le projet, veuillez contacter : adeline.cartier@giz.de