Actualités et Presse

Visite de la ministre des Affaires étrangères d’Espagne au Niger et au Tchad

Rencontre avec SE le Président M. Issoufou

La ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la coopération, Mme Arancha González Laya, vient de conclure ces 7, 8 et 9 octobre sa première visite au Sahel après s’être rendue au Niger et au Tchad, en qualité de Présidente de l’assemblée générale de l’Alliance Sahel, fonctions auxquelles elle a été nommée au mois de juin dernier et dont le mandat, en représentation de l’Espagne, dure une année.

Mme González Laya, pendant les trois jours de la visite, a eu l’occasion de constater sur le terrain, les raisons pour lesquelles le Sahel constitue l’une des régions prioritaires pour l’Espagne, qui y déploie d’importantes ressources et efforts pour accompagner les pays dans leurs processus de paix, de développement et de stabilité ou de lutte contre l’immigration irrégulière. Elle a pu par ailleurs constater l’importance de l’Alliance Sahel en tant qu’acteur du développement pour répondre aux défis liés à la sécurité mais aussi économique et humanitaire dans la région.

Mme González Laya lors de ses rencontres, tant avec les autorités politiques et institutionnelles qu’avec les responsables de la sécurité et de la coopération au développement, a pu constater l’ampleur de la crise de sécurité, économique et humanitaire dans la région. Une région qui, du fait de proximité avec l’Espagne, est une priorité stratégique pour ce pays.

Visite du projet d’hydraulique urbaine de Niamey

Dans le cadre de l’agenda serré de ces deux jours, la ministre a eu l’opportunité de faire une remise symbolique d’aide humanitaire au Niger, qui précédait l’envoi ce jour de 15 tonnes de matériel humanitaire européen depuis l’Espagne, dans le cadre de l’ECHO, pour couvrir les besoins de la, population nigérienne touchée par les inondations qui se sont produites dans le pays. La ministre a également visité des projets de la coopération espagnole et divers chantiers d’eau et d’assainissement de l’Alliance Sahel en compagnie d’autres membres de la plateforme de coopération. Elle a visité le projet d’hydraulique urbaine et d’assainissement de la ville de Niamey. Cette initiative soutenue par l’Union Européenne, la France, la Belgique te les Pays Bas a   pour objectif le renforcement de la capacité de production et de distribution d’eau potable, afin de répondre à la demande croissante et l’amélioration des conditions d’assainissement et d’hygiène dans les hôpitaux publics de la ville. Au Tchad, la ministre espagnole a visité le « Projet eau & assainissement à N’Djaména » (PEAN), cofinancé par l’AFD et l’Union européenne, dans les quartiers Nord et Est de la capitale. Le projet vise à améliorer l’accès aux populations à des services urbains de base tels l’eau potable et des toilettes décentes, et d’autre part à réduire les inondations de cette zone par la réalisation d’infrastructures de drainage. Lors de la visite d’actions de sensibilisation à l’hygiène menées par de jeunes volontaires la ministre Gonzales Laya les a fortement encouragés à « continuer les efforts de sensibilisation et d’autres combats comme l’éducation et l’égalité hommes-femmes ». La ministre a également visité une école où les enfants ont pu lui montrer les latrines construites dans le cadre du projet PEAN. Mme la Ministre a partagé aux acteurs scolaires « Nous soutenons vos efforts pour que l’éducation des enfants ne cesse de s’améliorer ».

La ministre a expliqué à ses interlocuteurs, qui étaient du plus haut niveau au Niger comme au Tchad, que les objectifs que l’Espagne s’est fixée pendant sa présidence de l’Alliance Sahel, sont d’apporter un meilleur profil et une plus grande visibilité à l’Alliance du Sahel ; de poursuivre un dialogue à la fois fluide et reposant sur la confiance avec les pays du G5 Sahel ; de structurer l’ancrage de l’Alliance du Sahel dans la Coalition pour le Sahel ; et d’accroître le nombre de membres et d’observateurs.

Au terme de la visite, une déclaration sur le Mali a été faite au nom de l’Alliance Sahel par la Ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération. Dans cette déclaration, l’Alliance Sahel se félicite de l’engagement du Mali en faveur d’une transition civile, qui conduira, dans 18 mois, à la tenue d’élections crédibles et au rétablissement de l’ordre constitutionnel. « Nous nous réjouissons que les négociations sur les contours de cette transition aient abouti, de manière pacifique et constructive, et aient rencontré l’adhésion de la Communauté Economique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). C’est un message positif pour les partenaires au développement et l’avenir de notre coopération bilatérale et multilatérale. »