Actualités et Presse

Au Niger, l’éducation comme priorité fédératrice

La signature d’une convention de financement avec le Niger ce mercredi 20 avril marque l’entrée du Canada dans le Fonds Commun Sectoriel de l’Education.

L’Alliance Sahel a permis de fédérer les partenaires du développement autour des ambitions du Niger. Sous le leadership du Président Mohamed Bazoum, le pays a fait de l’éducation sa priorité pour les années à venir. Le Canada souhaite contribuer à la mise en œuvre de la politique éducative du Niger en confiant ses fonds à l’Agence Française de Développement (AFD) et en participant à la dynamique d’alignement des financements extérieurs sur les procédures et programmes de l’Etat.

Le financement du Canada abondera le Fonds commun sectoriel de l’éducation (FCSE). Créé en 2017 à la demande du gouvernement nigérien, le FCSE rassemble les financements de plusieurs partenaires. Ces financements sont inscrits en Loi de finances, en complémentarité du budget de l’Etat, et exécutés via le système national de la dépense publique en s’appuyant sur les personnels du ministère des Finances. Le FCSE finance l’ensemble du secteur de l’éducation et de la formation en soutenant la mise en œuvre des planifications annuelles des ministères. 80% des fonds sont orientés vers les structures déconcentrées des ministères, les collectivités locales et les établissements d’enseignement, en région, au plus près des acteurs de terrain qui conduisent les transformations et produisent les résultats éducatifs. Depuis 2017, 50 milliards de francs CFA soit environ 76 millions d’euros ont été versés au FCSE pour soutenir le système éducatif nigérien et accompagner les réformes en matière de réduction des inégalités, d’amélioration de la qualité des enseignements-apprentissages, de décentralisation ou encore de meilleure gestion des finances publiques.

La contribution du Canada (3 millions de dollars canadiens sur 3 ans) s’ajoutera aux financements de l’AFD, du Luxembourg, de la Suisse, de la Norvège, de l’UNICEF et du Partenariat Mondial pour l’Education (dont les fonds sont également délégués à l’AFD). Elle renforce d’ores et déjà la dynamique partenariale du FCSE comme de l’Alliance Sahel en faveur d’une plus grande coordination et d’investissements renouvelés au bénéfice de la jeunesse au Sahel.

Partager :