Actualités et Presse

Mise en œuvre de l’ATI au Tchad: rencontres de terrain et concertations avec les autorités locales

Une mission conjointe Alliance Sahel visant à évaluer le niveau d’opérationnalisation de l’Approche Territoriale Intégrée (ATI) a eu lieu du 21 au 24 juin 2022 dans le Kanem et le Barh el Gazel au Tchad. Conduite par le Directeur de l’AFD et composée de chargés de projets et d’experts de la GIZ, de l’AFD et de l’Unité de coordination de l’Alliance Sahel, cette visite de terrain s’est déroulée en prélude d’une mission du groupe sectoriel ATI*.

L’équipe de la mission ATI rencontre les autorités administratives et techniques locales.

L’équipe de la mission a visité des projets appuyés par les membres de l’Alliance Sahel au Tchad (PAMELOT/GIZ, DETEKANEM/AFD, Saha wa tarbia/AFD) et rencontré les autorités administratives et les services techniques décentralisés. Les activités ont permis d’apprécier l’évolution de la mise en oeuvre de l’ATI dans ces zones prioritaires.

Les avancées constatées sont les suivantes:

  • Les autorités locales (préfets, maires) sont impliquées dans l’élaboration des plans de développement territoriaux et ont une vision d’ensemble des actions (humanitaire, développement, paix) exécutées sur l’ensemble du territoire relevant de leurs compétences.
  • Leur implication facilite l’appropriation des stratégies et assure la durabilité de la dynamique au-delà de la clôture du projet.
  • Plusieurs ONGs ont la volonté de prendre en compte dans leur planification opérationnelle les priorités exprimées dans les plans de développement.
Echanges avec les autorités administratives et partenaires techniques au Tchad.

Néanmoins, les multiples niveaux de planification du développement engendrent un surcroit de travail et créent des doublons de planification pour une même zone, ne facilitant pas le suivi des projets par les instances locales. Le manque de ressources humaines, matérielles et financières des CPA (Comité Provincial d’Action) et CDA (Comité départemental d’Action) ne favorise pas une implication optimale dans la durée de ces instances (CPA et CDA) dans les actions de développement mises en œuvre.

Par ailleurs, la faible communication entre les opérateurs et autorités, ainsi que le manque de synergies entre les opérateurs (ONGs) actifs au sein d’un même territoire fait partie des éléments qui freinent la promotion de l’ATI dans ces zones.

Equipe de la mission ATI au Tchad (juin 2022).

Cette évaluation du niveau d’opérationnalisation de l’ATI a apporté matière à réflexion pour améliorer le déploiement de l’approche territoriale intégrée dans les zones prioritaires, avant la prochaine mission du groupe sectoriel.

A la suite du partage des rapports de la mission, les membres ont unanimement confirmé l’intérêt d’une mission plus large, mobilisant l’ensemble des membres, avec comme objectif de ‘’concrétiser l’opérationnalisation des approches territoriales afin d’accroitre l’efficacité et la pérennité des actions soutenues ’’.

Cette mission permettra d’établir un plan d’action pour poursuivre la mise en œuvre des approches territoriales au cours de l’année à venir.

* Le groupe sectoriel ATI est le groupe des partenaires techniques et financier du Tchad agissant dans la thématique de l’Approche Territoriale Intégrée. Ce groupe a pour mission de créer des synergie entre les différents domaines (humanitaire, paix, développement) et d’assurer la coordination des actions pour une meilleure efficacité de l’aide.


Aller plus loin:

Partager :